28 décembre (ancien calendrier) / 10 janvier (nouveau)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

28 décembre (ancien calendrier) / 10 janvier (nouveau)

Après-Fête de la Nativité de Notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Les 20.000 martyrs brûlés à Nicomédie dont : saints Glycère, prêtre, Théophile, diacre, Zenon, Dorothée, Migdoine, Mardoine, Indes, Gorgon, Pierre, Euthyme, saintes Agathe, Domna, Théophilie et tous leurs compagnons (303) ; saint Nicanor, apôtre des 70 ; saint Antoine, moine à Lérins  (525) saint Simon le Myroblite, fondateur du monastère de Simonos Petras (XIIIème s.) ; saint Ignace de Yaroslav (1591) ; saint Corneille de Krypets (1903) ; saints nouveaux martyrs de Russie : Nicodème, évêque de Belgorod et Arcadius (Rechetnikov), diacre (1918), Alexandre (Dagaïev), prêtre (1920), Théoctiste (Khoperskov), Léonide (Viktorov), Nicolas (Rodimov), prêtres (1937), Aréthas (Nasonov) et Alexandre (Tsitseronov), prêtres (1938).

VINGT MILLE MARTYRS DE NICOMÉDIE

28 décembreLorsque l’empereur Maximien Galère rentra victorieux de sa guerre contre les Éthiopiens (304) , il décida d’offrir dans tout l’Empire des sacrifices pour remercier les dieux. Parvenu à Nicomédie avec ses trophées, il ordonna de rassembler tous les habitants de la région pour qu’ils rendent hommage aux dieux de l’Empire, sous peine de mettre à mort quiconque refuserait de se soumettre. Après avoir fait exécuter certains chrétiens, que leurs charges dans l’administration locale où leurs dignités à la cour rendaient particulièrement dangereux, le tyran envoya ses hommes, ivres de sang, dans les quartiers de la ville pour débusquer et mettre à mort dans de redoutables supplices tous les fidèles qui pouvaient se cacher. Chaque jour le nombre des victimes croissait, en rendant au Christ bon témoignage avant de partir vers la demeure éternelle des saints. Comme on approchait alors de la célébration de la Nativité, de perfides païens vinrent rapporter à l’empereur que l’évêque de Nicomédie, Anthime [3 sept.], l’âme de la résistance, avait rassemblé les chrétiens en grande foule dans l’église principale de la ville. Saisissant l’occasion, Maximien fit encercler le bâtiment par ses troupes, de sorte que personne ne puisse s’échapper ; puis, ayant fait accumuler tout autour de l’église une grande quantité de bois et de branchages et ayant installé devant la porte un autel des idoles, il fit clamer par ses hérauts aux chrétiens qui se trouvaient à l’intérieur en prière, que tous ceux qui voulaient avoir la vie sauve pouvaient sortir et sacrifier aux dieux. Le diacre Agapios s’élança alors vers l’ambon, saisi par un zèle divin plus brûlant que toute flamme de ce monde, et s’écria : « Souvenez-vous, mes frères, combien de fois nous avons admiré et nous avons célébré ces Trois Jeunes Gens qui, jetés dans la fournaise de Babylone, invitaient toute la création à chanter la gloire de Dieu, et comment le Verbe Créateur descendit alors sous une apparence corporelle pour les secourir et les rendre invulnérables, en les entourant d’une fraîcheur de brise et de rosée (Dn 3, 25-26). Le temps est venu pour nous maintenant de les imiter. Offrons-nous donc à cette mort temporaire pour l’amour de notre Maître, afin de régner avec Lui dans l’éternité ! » Toute l’assemblée répondit alors d’une seule voix aux envoyés de Maximien : « Nous croyons au Christ Dieu et c’est pour Lui que nous livrons notre vie ! » Pendant que les soldats commençaient à mettre le feu à l’immense bûcher, saint Anthime fit rassembler par ses diacres tous ceux qui n’étaient encore que catéchumènes, il les baptisa, les oignit du saint Myron et célébra la Divine Liturgie, à l’issue de laquelle tous les assistants communièrent au Corps et au Sang de notre Seigneur Jésus-Christ. Armés d’une force divine et étroitement unis comme en un seul corps par le Christ qui habitait en eux, les saints martyrs n’éprouvèrent aucune crainte en voyant les flammes s’élever de toutes parts et l’épaisse fumée commencer à remplir l’église. Ils chantèrent avec allégresse à l’unisson le cantique des Trois Jeunes Gens : Vous toutes les œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur : chantez-Le et exaltez-Le éternellement (Dn 3, 34sv.), jusqu’à ce que les derniers d’entre eux rendissent l’âme en suffoquant. L’édifice fut la proie des flammes pendant cinq jours. Quand on put enfin approcher des ruines fumantes, chacun put constater que le lieu était entouré d’une lumière éclatante et qu’au lieu de l’âcre odeur de la chair carbonisée, il était imprégné d’un suave et merveilleux parfum. Les saints qui furent alors glorifiés étaient, dit-on, au nombre de vingt mille. Saint Anthime, quant à lui, échappa par miracle à l’incendie, afin de conduire par son enseignement un grand nombre d’âmes au salut et à la nouvelle naissance par le saint Baptême, avant de consommer à son tour son union au Christ par le martyre.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de la Nativité, ton 4

Ta Nativité, Christ notre Dieu, a fait luire dans le monde la lumière de la connaissance ; en elle, en effet, les adorateurs des astres ont appris d’une étoile à T’adorer, Soleil de justice, et à reconnaître en Toi l’Orient descendu du ciel, Seigneur gloire à Toi !

Tropaire des martyrs de Nicomédie, ton 2

Bienheureuse est la terre arrosée de votre sang, * victorieux Athlètes du Seigneur, * et saintes sont les demeures qui abritent vos esprits, * puisque vous avez triomphé de l’Ennemi dans l’arène * en proclamant avec courage le Christ: * obtenez-nous de sa bonté * par vos prières le salut de nos âmes.

Kondakion des saints martyrs, ton 2

Fermes dans la foi, les saints Martyre au nombre de vingt mille ont accepté la mort par le feu, chantant pour celui qu’une Vierge enfanta: Agrée notre holocauste, Seigneur, comme naguère, Dieu d’avant les siècles, tu reçus l’or, la myrrhe et l’encens des rois de Perse comme dons.

Kondakion de la Nativité, ton 3

La Vierge, en ce jour, met au monde Celui qui surpasse toute essence créée et la terre offre une grotte à l’Inaccessible ; les anges chantent Sa gloire avec les pasteurs, et les mages cheminent avec l’étoile ; car pour nous est né petit enfant, le Dieu d’avant les siècles.

ÉPITRE DU JOUR

Rom. VIII, 3-9

Car-chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, -Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit. Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit.Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix ; car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas. Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.

ÉVANGILE DU JOUR

Lc X. 19-21

Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi ; et rien ne pourra vous nuire. Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. En ce moment même, Jésus tressaillit de joie par le Saint Esprit, et il dit : Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi.

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne was born and raised in France. She taught English before entering the Cistercian Order. She translated and published articles relevant to her interest in Cistercian spirituality, the Middle Ages, and Orthodoxy. She moved to the United States in 2001, converted to Orthodoxy in 2008, and married. Her husband is an Orthodox priest. She continued to publish articles, a Cistercian texts anthology, then finally launched her career in literary translation, while teaching French. If you are interested in having your book translated into French, she can be contacted here https://wordsandpeace.com/contact-me/

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

January 17 (old calendar) / Janu... 95584

January 17 (old calendar) / January 30 (new) Fast Venerable and Godbearing Father Anthony the Great (356). Ven. Anthony of Dymsk (Novgorod—ca. 1224...

January 30 95582

January 30  Fast Synaxis of the Ecumenical Teachers and Hierarchs: Basil the Great, Gregory the Theologian, and John Chrysostom. Hieromartyr Hippol...

17 janvier (ancien calendrier) /... Vivre avec l'Église 95580

17 janvier (ancien calendrier) / 30 janvier (nouveau) Jour de jeûne Saint Antoine le Grand, moine en Égypte (356) ; saint Genou, évêque de Cahors (...

30 janvier Vivre avec l'Église 95578

30 janvier Jour de jeûne Synaxe des saints Hiérarques Basile le Grand, Grégoire le Théologien et Jean Chrysostome ; saint Hippolyte de Rome, martyr...

The Russian Church denounces pre... 95586

On January 29, the French daily La Croix published an article signed Pierre Sautreuil on the current situation of the Russian Church in Ukraine. Pl...

« L’Église russe dénonce des pre... Revue de presse 95573

Le quotidien La Croix a publié et mis en ligne l’article suivant : « L’Église russe dénonce des pressions sur ses paroisses en Ukraine« . Int...

Soirée de prière pour l’un... Annonces 95564

La prochaine soirée de prière, de toutes les paroisses orthodoxes de la région parisienne, pour l’unité de l’Église orthodoxe aura lieu le me...

Communiqué of St. Sergius Instit... 95538

On January 28, 2019, at the end of its meeting, the St. Sergius Orthodox Theological Institute (Paris) Board of Directors issued the following comm...

OCA Holy Synod of Bishops issued... 95532

On Monday, January 28, 2019, His Beatitude, Metropolitan Tikhon and the members of the Holy Synod of Bishops of the Orthodox Church in America (OCA...

Jean-François Colosimo’s letter... 95525

Sunday, January 27, 2019, Feast of the translation of the relics of St. John Chrysostom. For more than a quarter of a century, since the fall of 19...

Lettre de démission et de consid... À la Une 95523

Dimanche 27 janvier 2019, en la fête de la translation des reliques de saint Jean Chrysostome. Cela fait maintenant plus d’un quart de siècle, depu...

« Monastères, les trésors cachés... Podcast vidéo 95519

Un documentaire (42:29) diffusé par la chaîne de télévision Arte, intitulé « Monastères, les trésors cachés de la Géorgie », est en ligne jusqu&rsq...